Marie Mons est une artiste visuelle diplômée de l’École Supérieure d’Arts Graphiques Penninghen. Née en 1984, elle vit et travaille à Paris. Entre recherches plasticiennes et interrogations de l’intime, Marie Mons propose une photographie protéiforme, à la fois libre et très construite. Elle questionne le territoire avec sensibilité et rigueur : paysages géographiques et contrées personnelles résonnent ainsi à travers l’ensemble de son travail. Marie poursuit ses recherches dans le cadre de résidences : CACP Villa Pérochon, Niort, 2017 ; Lunga School, Islande, 2016 ; The Banff Center, Canada, 2014 ; Instinc, Singapour, 2014 ; Arteles, Finlande, 2011. Elle explore ainsi par tous les moyens qui s’offrent à elle son univers intérieur mais aussi le monde qui l’entoure et invente un langage onirique pour nous le raconter.

Aurore Colbert

Marie Mons a passé trois mois d’hiver dans un petit village des fjords de l’est de Islande où elle est devenue Aurore Colbert. Parlant de l’hiver et ses nuits polaires, du rythme qu’il induit au travers d’un grand rituel chamanique, elle incarne son personnage en laissant toujours la part belle à la surprise. À la manière d’un monodrame, les habitants de Seyðisfjörður sont devenus les acteurs de ce théâtre d’expérimentation, traduisant ainsi ses projections mentales, inventées ou réelles.

Identity

Identity est un projet intime sur la féminité sans son attribut principal. Sujette à la pelade universelle depuis l’adolescence, j’explore mon rapport au corps au travers de mon identité de femme. Je photographe des femmes dans la même condition que moi, de la manière la plus honnête possible : avec une lumière lissante et sans maquillage. La plupart de ces femmes portent une perruque dans la vie de tous les jours par obligation professionnelle ou par choix ; lorsqu’elles décident de venir poser dans mon studio, cet acte est littéralement pour elles une mise à nu. Chaque rencontre est intense et porteuse de sens avec pour chacune une histoire, je recueille leurs témoignages sur l’identité, la féminité que j’enregistre. J’entreprends ce projet comme une recherche esthétique, du beau au travers la différence.

Free WordPress Themes, Free Android Games