En résidence d’artiste à Pierrevert du 31 mai au 15 juin 2017.

Photographe russe indépendant, Aleksey Myakishev s’inscrit dans le courant de la photographie humaniste. Autodidacte, il a appris la photographie en étudiant, du temps de l‘URSS à la bibliothèque municipale, des ouvrages sur la peinture. Un temps sous l’influence de Cartier-Bresson, il développe aujourd’hui un style photographique qui poursuit cette tradition de l’instant décisif, en y adjoignant une profonde empathie pour ses sujets. Ses projets photographiques au long cours dans les provinces russes, sont réalisés uniquement en argentique.

En mai 2016 Bergger éditions a édité Kolodozero, son dernier projet réalisé entre 2011 et 2015 qui est une plongée dans le quotidien d’un village de Carélie (Russie), et entraîne le lecteur dans un monde hors du temps aux allures de conte fantastique.

Une résidence d’Aleksey Myakishev, photographe très attaché aux hommes et à leur manière de vivre, est une occasion de constituer un patrimoine photographique vivant pour la ville de Pierrevert. En mettant ainsi un coup de projecteur sur la photographie humaniste, cette résidence photographique s’inscrit aussi dans le futur en fixant des moments de vie du début du XXIème siècle d’un village de Provence.

Olivier Marchesi, directeur de Bergger éditions

« Depuis de nombreuses années la photographie humaniste est à la fois un instrument merveilleux et utile pour comprendre la nature humaine. La prise conscience de soi à travers la photographie, a renversé la représentation du monde dans lequel nous vivons. Un bel exemple est celui de la série photographique d’Eugene Smith à propos de la petite ville Japonaise de Minamata, dans laquelle il a fixé sur une période de trois années la vie de tous les jours des gens ordinaires et leurs préoccupations.

Ma série Kolodozero, nous plonge dans un autre village, russe, où les gens vivent leur vie ordinaire depuis des siècles. J’essaye au travers de mes images de révéler l’essence de la condition humaine et du lien puissant qui unit l’homme à la nature. Je suis attiré par les endroits singuliers, où la vie me semble être différente.

Pierrevert pour moi est un de ces endroits, que je veux découvrir et décrire par les images. Photographiant en noir et blanc avec un petit appareil photo, je souhaite devenir un miroir de cet endroit. Au travers de portraits des villageois et des tâches quotidiennes, du mode de vie, j’espère découvrir l’essence d’une campagne française. L’immersion dans le quotidien de la vie des gens avec ses joies et ses tracas, revêt pour moi une très grande importance.

Et peut-être que ce projet ouvrira de nouveaux horizons à la fois pour moi et pour les gens qui verront ces images. »

Aleksey Myakishev

 

Biographie de Aleksey Myakishev

1971 – Naissance à Vyatka (Kirov) en URSS.
1991 – Débute sa carrière de photoreporter dans différents journaux de Kirov.
1999 – Arrivée a Moscou et devient photographe indépendant.
Collabore entre autres, aux journaux Russes Kommersant,
Newsweek et finlandais Helsinki Sanomat, Talouselama…
1999 et 2001 – Prix Interfoto pour les séries Pèlerins et l’Oural septentrionale.
2000 / 2016 – Plus de 40 expositions personnelles et collectives en Russie, France, Allemagne, Autriche, République Tchèque.
2013 – Exposition «Kolodozero» au MAMM (Musée d’art et multimédia – Maison de la photographie), pour Leica-Russie, Moscou.
2014 – Edition du livre Vyatka.
2015 – Devient ambassadeur de Bergger en Russie.

 

Fiche de présentation : ici

Free WordPress Themes, Free Android Games